Sport

Sport: 7 leçons de leadership à tirer de la CAN 2022

1- L’expérience fait la différence
Le Sénégal avait dans ses buts, le meilleur gardien au monde. Edouard Mendy évolue au club anglais de Chelsea Football Club et est même vainqueur de la League des Champions. A plusieurs reprises lors de la finale, il sauve les cages de son équipe contre les assauts répétés des attaquants Egyptiens. Lors des épreuves de tirs au but, il a fallu un grand Mendy pour donner le premier sacre continental aux Lions de la Téranga. Gagnez en expérience pour faire la différence autour de vous !
2- Le Karma
« Quand on n’a pas encore atteint l’autre rive, on ne se moque pas de celui qui se noie ». Les supporters Camerounais l’ont appris à leurs dépens. En effet, en 1/4 de finale, les Eléphants de Côte d’Ivoire affrontaient les Pharaons d’Egypte. Victoire des Pharaons aux tirs aux buts avec un manqué de Eric Bailly. Juste après le match, les supporters Ivoiriens ont été hués par les supporters Camerounais qui ont célébré la victoire comme des Egyptiens. Ironie du sort, c’est l’Egypte qui sort le Cameroun aux tirs au but en demi-finale ; 3 tirs ratés du côté des Lions Indomptables, qui voient leur rêve de soulever un 6e sacre s’envoler. Cette fois-ci, une explosion en Côte d’Ivoire. Faites attention à la loi du Karma !
3- Ayez un mental d’acier
3 minutes après le début de la Finale Sénégal-Egypte, les Lions obtiennent un pénalty. Mané se propose d’exécuter sa sentence. Son coéquipier de club Mohamed Salah laisse des consignes à son portier Gabasky ; celui-ci sort le grand jeu. Mané manque le pénalty. Et aux yeux de tous les Spécialistes du cuir rond, c’est le tournant du match. Lors des épreuves de tirs au but, le dernier tireur a pour nom Sadio Mané. Il sait qu’il doit être décisif pour donner un premier sacre à tout un pays qui compte sur lui. Sans trembler, il fusille le portier Egyptien et offre le sacre au Sénégal. Pour gagner, il faut avoir un mental d’acier.
4- La stratégie pour vaincre
Dans un jeu, il y a les joueurs, les gains et bien évidemment la stratégie. En la matière, les Egyptiens étaient les maitres lors de cette 33e édition de la CAN. Avec à sa tête un Stratège du nom de Carlos Queiroz ; l’Egypte a dû jouer avec prudence et une discipline tactique bien respectées pour conduire ses adversaires aux tirs au but à 4 reprises. C’est à ce niveau qu’ils vont développer un autre stratagème : l’ex International Egyptien El Hadari l’entraineur des gardiens prend soin de coller le nom des tireurs de l’équipe adverse sur un papier collé sur une bouteille d’eau et remis à son gardien Gabaski. Celui-ci sur la base de cette stratégie a réussi à déjouer au total 5 tirs face à la Côte d’Ivoire, au Cameroun et au Sénégal. Et vous ! Quelle est votre stratégie pour gagner ?
5- Le courage à toute épreuve
S’il y a une équipe qui a imposé le respect à l’occasion de cette CAN au Cameroun, c’est bien celle des Comores. Une équipe très courageuse qui a fait parler d’elle lors de cette compétition. Pour une première participation à la CAN, les Comoriens ont arraché leur ticket pour les 1/8 e de finale où ils affrontaient les Lions Indomptables du Cameroun. Diminués en raison du COVID 19, ils ont dû entamer le match avec un joueur de champs dans les buts. Réduits à 10 au cours du match, les joueurs Comoriens ont fait preuve de courage, d’endurance face au pays hôte qui a remporté la rencontre sur un seul but d’écart. D’ailleurs, le but des Comoriens fait partie des meilleurs de la compétition. Ayez le courage et la détermination pour relever de grands défis !
6- Le Fighting spirit
Never give-up ! Ne jamais abandonner ! C’est la force des gagnants. Comme on le dit, « les gagnants ne sont pas ceux qui n’ont jamais échoué mais ceux qui ont su toujours se relever ». Le Cameroun nous donne l’exemple lors de cette CAN. Eliminés en demi-finale face à l’Egypte, les coéquipiers de Vincent Aboubacar étaient menés 3 buts à 0 par le Burkina-Faso lors de la petite finale. A 18 mn de la fin du match, contre toute attente, les Lions sont revenus au score avant d’achever les Etalons aux tirs aux buts. De quoi célébrer la 3e place comme s’ils avaient remporté la compétition. Sachez-le, n’abandonnez jamais tant que vous êtes toujours en vie !
7- Soyez prêt ! Saisissez les opportunités qui s’offrent à vous !
Les Etalons du Burkina Faso classés 4e de la compétition faisaient partie des meilleures équipes du tournoi. L’équipe de Bertrand Traoré aurait pu aller loin si elle n’avait pas perdu son gardien blessé en cours de jeu. Une blessure qui a été fatale puisque les gardiens réservistes n’ont pas pu assurer. On se rappelle des tirs au but lors du match de classement où le portier des Etalons n’a pu être décisif face aux Lions. Contrairement donc au portier Egyptien qui s’est révélé lors de cette CAN sans être titulaire ; les remplaçants de Hervé Koffi n’ont pu assurer. Il est clair que vous devriez être toujours prêts pour saisir les opportunités.
Steve HODA « Stevio Inter »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page