Sport

CAN 2019 : « Le Bénin ira loin », pronostique Maximin Alapini

Passionné de football et promoteur du sport roi, Maximin Alapini,  Directeur des Services de l’Information (DSI) du Ministère de la Justice et de la Législation s’est prononcé sur la très belle prestation de l’équipe nationale du Bénin face au Ghana, une équipe qui était très redoutée. Cette performance lui fait présager que « le Bénin ira loin » dans la compétition.

La première sortie des Ecureuils du Bénin et le match nul concédé (2 buts partout) face à la redoutable équipe des Blacks Stars du Ghana, lors de la 32ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2019) qui se tient en Egypte, a été très remarquable. Et depuis, la température est montée d’un cran du côté des afficionados béninois, qui se mettent à rêver grand pour leur pays. La fièvre de cette belle prestation qui ne baisse pas a également touché Maximin Alapini, le Directeur des Services de l’Information (DSI), un féru du cuir rond.

« Le Bénin ira loin » pronostique-t-il. « Vous avez vu comment les Ecureuils ont joué ? » interroge-t-il ses interlocuteurs pour les convaincre et les contaminer de sa vibration positive.  Commentant le match qui a opposé le Bénin et le Ghana, il confie : « Je savais que ça serait difficile mais j’étais sûr qu’ils allaient gagner » et il ajoute « on était capable de battre le Ghana ». « On est capable de battre n’importe qui » affirme-t-il très optimiste. Pour lui, c’est la volonté politique affichée du Chef de l’Etat Patrice Talon et de son gouvernement à accompagner les jeunes et le sport qui est en train de porter ses fruits. « Le Bénin Révélé est très certainement passé par là » avoue-t-il. « Nos jeunes très talentueux et on prend le pari que le Bénin va passer la huitième de finale pour aller au quart de finale » prophétise-t-il. Il invite donc ses compatriotes à soutenir intensément les Ecureuils du Bénin. 

Il faut préciser que Maximin Alapini est le président de Appui au Bien-être Social (ABS), une Organisation Non Gouvernementale (ONG) qui organise chaque année dans le département de l’atlantique et plus précisément à Ouidah un tournoi qui porte son nom.  En attendant la troisième édition de ce tournoi qui permet de détecter la pépite locale et la fine fleur, son regard est tourné vers l’Egypte où il attend beaucoup des Ecureuils.

Zek Adjitchè ALAFAÏ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page