Société

20 ans après leur sortie de l’INMES : La 35ème promotion des sages femmes reconnaissante à Dieu

Pour marquer leur 20 ans de sortie de l’Institut National Médico-Sanitaire (INMES) , la 35ème promotion des sages-femmes du Bénin a rendu gloire, ce samedi 06 août 2022, au créateur de l’Univers à travers une messe  d’action de grâce tenue à la paroisse Sainte Rita de Cotonou. Cette action de reconnaissance à Dieu a été suivie par des réjouissances à l’espace ‘’Ifèdu’’ de Wologuèdè. 

C’est un jour, pas n’importe lequel, celui où l’Eglise Catholique célèbre la transfiguration du Christ que la trente cinquième promotion des sages-femmes du Bénin a choisi pour célébrer l’anniversaire de leur vingtième année de sortie de l’Institut National Médico-Sanitaire (INMES). Et c’est tout naturellement qu’ont eu l’ingénieuse idée de demander une messe d’action de grâce à la paroisse Sainte Rita de Cotonou pour exprimer leur reconnaissance au maître de l’univers.

Le prête célébrant ne manquera d’ailleurs pas de le rappeler : la transfiguration est une façon pour Dieu de révéler la dimension spirituelle de « son fils », de révéler sa divinité, dimension spirituelle qui s’exprime dans le processus de procréation et où la sage-femme joue un rôle majeur. « Vous êtes le prolongement de la main de Dieu », leur a-t-il dit. Il va par la suite magnifier leur sacrifice, leur sacerdoce, celle d’aider et d’accompagner à donner vie.

« Nul chemin ne mène à la gloire sans la croix », a-t-il affirmé en substance avant de poursuivre : « pour aller à la gloire, il faut accepter les peines et les difficultés de la vie quotidienne. Et justement les sages-femmes sacrifient assez souvent de leur temps, notamment celui qu’elles devraient normalement consacrer à leurs familles et elles-mêmes pour aider à donner vie.

Après leur avoir prodigué de sages conseils, le prête a prié pour qu’elles aient toujours la force et le courage afin qu’elles continuent à mettre la joie dans le cœur des femmes à qui Dieu a donné la grâce d’enfanter.

C’est ensuite que cap a été mis sur la salle des fêtes de l’espace de divertissement ‘’Ifèdu’’ de Wologuèdè pour les réjouissances  à proprement parlé.             

Zek Adjitchè ALAFAÏ

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page