Société

Bénin : Le treizième département

 

Le Bénin ne compte pas douze départements. Il en compte bien plus : 13. Le treizième département : sa diaspora. Une force encore faiblement exploitée.

De Paris à Johannesburg, de la Chine aux Etats Unis, ils font briller de milles feux le drapeau Vert Jaune Rouge du Bénin, petit pays coincé entre le puissant Nigéria (Première puissance économique et démographique de l’Afrique) et le Togo. Nonobstant le succès qu’ils rencontrent à des milliers de kilomètres de Porto-Novo, ils sont pourtant très attachés à cette terre qui les a vu naître, pour certains d’entre eux, ou patrie d’origine de leurs géniteurs pour les autres. Mais que sait-on vraiment des béninois de l’extérieur ?

Actrice de cinéma en Espagne (Bella Agossou) ou à Hollywood (Djimon Houssou) ; champion NBA (Ian Mahinmi) ou pivot de l’équipe de France de Basketball (Isabelle Yacoubou) ; journalistes à RFI (Sinatou Saka, Jean Luc Aplogan, Raïssa Gbéji) ou à BBC (Rachidath Oussou, Sycfried Djènoukpo) ;  conseiller spécial du HCR en Suisse (Arnauld Akodjenou) ; promotrice de la marque de vêtements et accessoires Made in Africa ‘’Funkè’’ (Pamella N’ze Asseko) ; Star interplanétaire, cinq Grammy Awards et ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF (Angélique Kidjo) ;  Jeune entrepreneur digital, fondateur de ‘’229 founders’’ (Amos Avocè) ; économiste, politologue, spécialiste des questions de sécurité et de gouvernance, fondateur du think tank citoyen ‘’Wathi’’, (Gilles Olakounlé Yabi) ; promoteur de la start-up As World Tech qui fabrique des montres connectées V7 « antivol préventif », des lunettes connectées LS-1 discrètes et design et des ordinateurs portables de dernière génération (Richard Gautier Odjrado) ; Président du Conseil de surveillance du cabinet d’audit KPMG France et coordonnateur du conseil présidentiel français pour l’Afrique (Wilfried Lauriano do Régo) ; économiste et banquier d’affaire franco-béninois, ancien premier ministre béninois (Lionel Zinsou) ; économiste, Professeur de sciences politiques et d’économie aux Etats Unis (Léonard Wantchékon) ; Ingénieur et entrepreneur franco-béninois, fondateur de la société Medtech, à l’origine de la technologie médicale robotisée ROSA, et désormais Président fondateur de l’entreprise Quantum Surgical, dédiée au traitement innovant du cancer du foie (Bertin Nahum) ; Journaliste, producteur et animateur sur Africa N°1 à Paris (Francis Laloupo) ; Président du groupe CERCO, Président du réseau international des établissements privés de l’enseignement supérieur de l’espace CAMES (RIDEPES-CAMES, Alain Capo-chichi) ; Journaliste, Rédacteur en Chef à Télé Sud (Ahmed Paraïso) ; Journaliste, Directeur de l’information d’Africa 24 (Babylas Boton) ; Journaliste, pionnière de la presse au Tchad (Géraldine Faladé) ; la liste est longue.

Quand ils ne font pas partie de la très select liste ‘’African Doers’’, du magazine bilingue sud-africain ‘’Tropics Magazines’’, des personnalités influentes qui façonnent l’Afrique, ils impriment respect, rigueur et discipline. Ils s’imposent dans leur domaine et rappellent qu’ils viennent d’un pays certes petit géographiquement mais grand par la qualité de ses hommes, un pays pauvre matériellement mais spirituellement riche.

Le Bénin, le repère ; le monde, la maison

Selon l’OIM (Organisation Internationale des Migrants) : « Les données du Ministère chargé des relations avec les Béninois à l’étranger indiquent que près de 4,4 millions de personnes, soit près de la moitié de la population totale, ont
émigré, dont une écrasante majorité vers les pays voisins ». Le profil migratoire de l’OIM confirme que le Bénin demeure un pays d’origine et de destination.

98% de la diaspora béninoise se trouverait dans la sous région avec principaux pays de destination : le Nigéria, le Togo, la Côte d’Ivoire et le Gabon. Suivent ensuite la France, premier pays de destination en Europe. L’Italie et l’Allemagne sont les deux autres destinations les plus prisées des béninois sur « le vieux continent ». On note également une forte colonie de béninois en Amérique du Nord, notamment au Canada et aux Etats Unis.

Les transferts de fonds représenteraient 3,5% du PIB (Produit Intérieur Brut) et s’élèveraient à 396 millions de dollars US. 60% de ces transferts de fonds proviendrait de la sous région. Ceci s’explique par l’attachement que les béninois de l’extérieur ont et préservent jalousement avec leur pays. Ainsi, selon le tout récent (2020) rapport de cartographie dénommée : « les investissements de la diaspora et l’entrepreneuriat au Bénin » de la Fondation Africaine pour le Développement (AFFORD), basée à Londres : « dans l’ensemble, les résultats de l’étude indiquent un lien fort entre la diaspora béninoise…et son pays d’origine ».

Zek Adjitchè ALAFAÏ

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page