Société

Forum urbain mondial 2022 : Vers des villes plus inclusives

Dans l’optique de rendre les villes plus inclusives, une conférence de l’ONU ayant connu la participation d’une centaine de délégués du monde entier, a débuté dimanche 26 juin 2022 dans la ville de Katowice dans le sud de la Pologne.

L’urgence climatique et les conflits, sont autant de défis posés par la pandémie de COVID-19. A en croire le Chef de l’ONU, Antonio Guterres,  dans son message vidéo : « Les villes sont au cœur de pratiquement tous les défis auxquels nous sommes confrontés, et essentielles pour construire un avenir plus inclusif, durable et résilient. Elles ont été en première, ligne de la pandémie de COVID-19.»

D’après ledit message, le Forum urbain mondial (FUM11) se déroule à un moment critique. C’est du moins ce qu’il convient de retenir de la déclaration d’António Guterres Secrétaire général de l’ONU : « Rendre les villes plus inclusives doit faire partie des efforts de relance post-pandémique. » Une telle relance promeut l’infrastructure et le service urbain pour un regain vital économique. Puisque « nous cherchons à nous redresser, la promotion d’infrastructures et de services urbains plus inclusifs et sensibles au genre sera essentielle pour donner à tous en particulier les jeunes, les femmes et les filles, accès à un avenir meilleur », a martelé le Secrétaire Général de l’ONU. 

Pour les pays qui luttent frénétiquement contre le changement climatique, António Guterres déclare qu’ « elles doivent être à l’avant-garde de l’action pour maintenir la hausse de la température mondiale à 1,5 degré Celsius, conformément à l’Accord de Paris sur le changement climatique ».

De plus en plus de villes à travers le monde s’engagent à atteindre l’objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050, ou avant. Plus vite ces engagements se traduiront en actions concrètes, plus vite les pays parviendront à une croissance de l’emploi vert, à une meilleure santé et à une plus grande égalité. » Toutefois, l’autorité Onusienne souligne l’incapacité des pays cibles à remporter la bataille sans renfort aucun. « Elles ont besoin d’un soutien plus coordonné de tous les niveaux de gouvernement, de partenariats plus solides avec le secteur privé et la société civile, et d’une plus grande marge de manœuvre budgétaire et politique pour apporter des solutions à grande échelle » a-t-il mentionné.

Notons que le Forum urbain mondial a été créé en 2001 et est convoqué tous les deux ans par ONU-Habitat, officiellement le Programme des Nations Unies pour les établissements humains, qui œuvre pour un meilleur avenir urbain. Celui qui se tient à Katowice en Pologne du 26 au 30 juin est à sa onzième édition. Alors qu’il ne reste que huit ans pour rendre les villes plus sûres, résilientes et plus inclusives, l’objectif de l’ODD 11, les zones urbaines du monde entier sont déjà sous pression. 

Stanislas YATOPA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page