Société

Cherté de la vie, tontine de sexe et « Dubaï Porta Potty » : Adrien Tchomakou crève l’abcès

La «Tontine sexuelle au Bénin»,« Dubaï Porta Potty » et la Cherté de la vie étaient au centre des échanges de la conférence de presse animée par le Président de Foyer d’Amour Ong ce jeudi au siège de l’Ong à Gbétagbo dans l’arrondissement d’Akassato, commune d’Abomey-Calavi.

Déclaration relative aux actes d’exploitations sexuelles de jeunes filles et à la gestion de la crise économique actuelle au Bénin

L’Organisation Non Gouvernementale FOYER D’AMOUR ONG reste préoccupée par la cherté de la vie que traverse l’ensemble des pays du monde, du fait de la pandémie de la Covid-19 et de la crise ukrainienne. Mais avant tout, le Bureau Exécutif de l’ONG ne saurait garder sous silence la diffusion sur les réseaux sociaux de vidéos horribles dans le scandale qui a désormais pour nom « Dubaï Porta Potty » et les tontines de sexe en vogue au Bénin.

S’agissant de « Dubaï Porta Potty », FOYER D’AMOUR ONG condamne avec la plus grande vigueur ces pratiques rétrogrades et à la limite d’esclavage de ces prétendues influenceuses dont les vidéos diffusées sur les réseaux sociaux interpellent aussi bien les dirigeants de nos pays que la société civile africaine. Elle constate que ce scandale vient allonger la liste des nombreux fléaux au cœur desquels la jeunesse africaine est plongée telles la crise migratoire et la cybercriminalité. FOYER D’AMOUR ONG constate également  que  l’affaire « Dubaï Porta Potty » n’est qu’un reflet de plus de la perte des valeurs morales dans la société africaine qui, favorisée par la pauvreté et la quête du gain facile, pousse les jeunes dans les bassesses les plus immondes. Nous estimons qu’aucune Béninoise n’est mêlée à cela, même si selon nos informations, il y a des ressortissants du Bénin qui sont détenus à Dubaï. Il est alors important que le Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération (MAEC) s’imprègne de la situation de ces compatriotes afin de mettre tout en œuvre pour leur rapatriement. Les raisons de leur détention ne sont pas forcément liées à ce scandale de mœurs. Foyer d’Amour ONG estime que même si officiellement, aucune Béninoise n’est citée pour le moment dans cette affaire, les scandales à répétition de « Bizi » et de « Sextape » sont des signaux d’alerte. C’est pourquoi, nous demandons instamment au Gouvernement du Bénin de décourager avec la dernière rigueur ces actes de traite et d’esclavage de même que les auteurs et co-auteurs de scandales de mœurs sur les réseaux sociaux. Que les dispositions soient prises pour s’assurer des réels motifs de voyage de ces jeunes prétendus influenceurs qui pourraient être mêlés à des cas d’enrichissement illicite, de traite humaine et de trafics. FOYER D’AMOUR ONG souhaite que les Procureurs de la République du Bénin procèdent à l’ouverture d’enquêtes judiciaires sur les allégations de scandale de sexe sur les réseaux sociaux appelé « Tontine sexuelle » afin de décourager dès maintenant, les probables candidatures à cette forme d’exploitation sexuelle internationale. Par ailleurs, nous demandons à la société civile ouest africaine de faire des plaidoyers pour obtenir de la part des Etats de la CEDEAO, des engagements politiques visant à prévenir, réprimer et punir tout acte d’esclavage et de traite des personnes, même les traites adossées au luxe et au tourisme sexuel.

Au sujet de la crise économique actuelle, FOYER D’AMOUR ONG se félicite des mesures de soutien aux populations face à la flambée des prix de certains produits de grande consommation au cours du Conseil des ministres du 23 mars 2022. Évaluées à plus de 80 milliards de FCFA, elles étaient indispensables pour soutenir le pouvoir d’achat des populations dans le contexte actuel. FOYER D’AMOUR ONG se félicite également des mesures de soutien à la production au titre de la campagne agricole 2022-2023 pour éviter l’effondrement de la production agricole. Ces dispositions, si elles sont respectées, devraient permettre d’éviter l’insécurité alimentaire. Toutefois, nous constatons que des efforts restent à faire pour faire respecter les prix sur le marché, notamment en ce qui concerne les produits de grande consommation et les produits pétroliers. Au regard de la situation sur le terrain et de la paupérisation des producteurs, sans oublier le défaut d’harmonisation des politiques de gestion de la crise dans la sous-région, une veille est capitale pour éviter des sorties frauduleuses des intrants subventionnés et des produits vivriers. C’est pourquoi, FOYER D’AMOUR ONG invite les structures compétentes de contrôle à jouer convenablement leur rôle afin d’éviter que les mesures prises par le Gouvernement ne soient vaines pour encore exposer les consommateurs à une inflation incontrôlable. Aussi, invitons- nous les jeunes à travailler la terre, créer des exploitations agricoles pour s’auto-employer, créer des emplois et contribuer à répondre aux besoins en produits viviers sur le marché local. La crise économique doit être vue comme une occasion pour renforcer notre résilience et travailler à réduire notre dépendance vis-à-vis de l’occident, notamment sur les produits de grande consommation.

Fait à Abomey-Calavi, le 19 /05/2022

Le Président de FOYER D’AMOUR ONG

Adrien TCHOMAKOU

+22996613303 Bénin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page