CultureSociété

Djibril Tamsir Niane : Une icône de la littérature africaine s’en est allé

Spécialiste de l’histoire et de la culture des peuples mandingues, l’universitaire, historien et écrivain guinéen a tiré sa révérence hier lundi 08 mars 2021 à Dakar. Il aurait succombé au Covid 19.

Une figure emblématique de la littérature africaine s’en est allé. L’auteur du célèbre ouvrage « Soundjata ou l’épopée mandingue » est décédé hier à Dakar à l’âge de 89 ans. Intellectuel et universitaire de grande renommée, il a contribué, avec l’historien burkinabé Joseph Ki Zerbo, à la rédaction du quatrième volume de « l’Histoire générale de l’Afrique », sous l’égide de l’Unesco.

Né le 09 janvier 1932 à Conakry, Djibril Tamsir Niane a largement œuvré à la réhabilitation des sources orales africaines et de l’exégète griotique. Professeur honoraire de l’Université de Howard aux Etats Unis et de l’Université de Tokyo, il écrit de nombreuses pièces de théâtre, connu la prison sous Sékou Touré, avant de s’exiler au Sénégal comme son compatriote Camara Laye. Mais il est surtout connu comme le spécialiste de l’histoire et de la culture des peuples mandingues.

Ce sont ses recherches sur l’empire du Mali au moyen âge, et aussi la mise en place des populations de la Haute Guinée qui font très certainement dire à RFI qu’il « était sinon le plus grand, sans doute le plus célèbre des historiens guinéens ».

Zek Adjitchè ALAFAÏ

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page