Société

Table ronde des médias du Bénin : La presse béninoise à la reconquête de ses lettres de noblesse

Initiée par le Conseil National du Patronat de la Presse et de l’Audiovisuel (CNPA), une table ronde a réuni les acteurs et professionnels des médias du Bénin, le vendredi 19 février 2021 à Cotonou, en vue de jeter un regard rétrospectif sur la crise que traverse leur corporation et d’apporter les réponses aux problèmes auxquels ils font face.      

Fiscalité des entreprises de presse, collaboration avec la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC), centrale d’achat des intrants, régie publicitaire, étude d’une nouvelle grille tarifaire, valorisation de la carte de presse et les échanges de prestations de services avec d’autres structures, voilà autant de sujets sur lesquels les professionnels et acteurs des médias béninois se sont penchés le vendredi au cours de la table ronde initiée par le Conseil National du Patronat de la Presse et de l’Audiovisuel du Bénin (CNPA-Bénin).

Conseiller Franck Kpotchémè
Conseiller à la Haac, Franck Kpotchém/ crédit photo: Thierry Azagba

Pour le CNPA, c’est la crise sans précédent que traverse la corporation et qui conditionne les acteurs dans une certaine situation de précarité qui a motivé l’organisation et la tenue de cette table ronde. L’arrivée des nouveaux médias, la rupture des contrats avec les organismes publics, les ministères et même avec la présidence de la république, l’arrêt depuis bientôt cinq ans de l’aide de l’Etat à la presse malgré l’installation du comité de gestion du Fond d’Appui au Développement des Médias (FADEM), l’amenuisement des espaces de liberté décriés par certains acteurs tant bien des médias que de la société civile qui pointent du doigt certaines dispositions du code du numérique, ont sérieusement éprouvé et fragilisé les « fondations » de la presse béninoise.

Photo de famille TRMB/ crédit photo: Thierry Azagba

Après les allocutions d’usage et particulièrement celle du conseiller à la HAAC, Franck Kpotchémè qui donna officiellement le top pour le démarrage des travaux, la communication inaugurale présenté avec brio par Rodrigue Azinnongbé a annoncé les couleurs de l’immense tâche qui attendait les participants à la table ronde. S’en sont suivis les travaux en commissions puis la présentation des rapports des travaux de commission et un débat sur les sujets et points abordés. La présentation du rapport général et une photo de famille sont venus mettre fin à l’activité.

Zek Adjitchè ALAFAÏ

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page