CultureSociété

Rencontre et découverte : La communauté « Couchsurfing » du Bénin s’organise

Des membres de la communauté « Couchsurfing » du Bénin se sont rencontrés dans l’après midi de ce samedi 21 Novembre 2020 à Havana Beach dans le premier arrondissement de Cotonou, à l’initiative d’une des leurs, Folashadé Odéyèmi. Une véritable occasion d’échanges et de partages au cours de laquelle il a été décidé de davantage organiser et structurer la communauté au Bénin à l’instar de celle du Nigéria, de la Sierra Léone ou de l’Afrique du Sud.

Les grandes idées et les grandes choses ne sont pas portées au départ par le grand nombre. Mais, elles le sont par un nombre restreint qui en constitue le noyau et dont la force de conviction résiste à toutes épreuves dans le dessein de réaliser les grandes œuvres. C’est ainsi qu’à l’initiative de Folashadé Odéyèmi et avec l’appui-conseil de l’ambassadeur « Couchsurfing Sierra Léone », Alusine Kamara Junior, des membres de la communauté « Couchsurfing » du Bénin se sont retrouvés, hier samedi, pour la toute première fois à Havana beach, sise dans le premier arrondissement de Cotonou.

Ce fut l’occasion pour eux de véritablement faire connaissance et de sympathiser dans un premier temps. Car jusque-là, c’était uniquement dans le forum whatsapp créé il y a environ une dizaine de jours que les échanges se menaient. Toute chose qui dénote du dynamisme dont a fait montre le comité d’organisation qui a su en un temps record réunir, en présentiel, cinq passionnés de rencontres et découvertes. C’est ensuite qu’autour d’un pot et de bonnes brochettes de viande, les discussions sont allées bon train. Chacun est revenu sur les circonstances dans lesquelles il a découvert « Couchsurfing » pour la toute première fois avant de partager l’expérience qu’il a vécue au sein de la grande communauté mondiale.

Folashadé, membre très active de la communauté « couchsurfing » du Nigéria et plus spécifiquement celle de Lagos et qui est au Bénin depuis bientôt un an, a partagé l’expérience de son pays en terme de structuration et d’organisation. Elle n’a également pas manqué de citer l’exemple de la Sierra Léone dont l’ambassadeur a joué une part très active dans le processus qui est en cours et qui marquera à terme la structuration et l’organisation de la communauté du Bénin.

Carin Karl, Chargé de projet-Programme au sein de l’Organisation non gouvernementale Jeune Volontaires pour l’Environnement (JVE) qui a participé aux activités de « Couchsurfing Afrique du Sud » lorsqu’il était au pays de Mandéla, a aussi partagé leurs enrichissantes expériences. Des expériences que le Bénin compte mettre judicieusement à profit.

In fine, de grandes résolutions ont été prises et une séance de photos de famille a mis fin à la rencontre.

Zek Adjitchè ALAFAÏ

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page