Politique

Sénégal/Législative de 2022 :Vote des sénégalais vivant au Bénin

Les sénégalais étaient aux urnes ce dimanche 31 juillet 2022 pour renouveler leur parlement. 165 postes sont à pourvoir dont 15 pour les députés qui représenteront les sénégalais de l’extérieur. Ceux vivant au Bénin ont pris d’assaut leur consulat à Cotonou pour accomplir leur devoir civique.

Huit coalitions sont en compétition pour les législatives de 31 juillet 2022 : Wallu Sénégal de l’ancien président Abdoulaye Wade, Benno Bokk Yaakaar, Bokk Gis Gis Liggeey, Bunt-Bi, Yewwi Askan Wi, Aar Sénégal, Naataangué Askan Wi  et les Serviteurs / MPR. 165 postes sont en jeu dont 15 pour la diaspora. Et cette diaspora, en tout cas celle vivant au Bénin, n’a pas boudé cet appel au scrutin à l’allure d’une véritable fête électorale.

Ils sont sortis nombreux, ces sénégalais qui ont fait du Bénin leur seconde patrie, pour aller choisir leurs représentants à l’Assemblée Nationale. Ils ont pris d’assaut leur consulat à Cotonou où deux bureaux de vote ont été spécialement ouverts pour la cause. Et les choses se sont faites dans les règles de l’art, sans incident ni anicroche, mais plutôt dans la joie et la gaieté totale.

A huit heures trente minutes, heure de Cotonou, les bureaux de vote s’ouvraient déjà sous la surveillance et le regard vigilant de Cheikh Sadibou Cissé, le mandataire de la Délégation Extérieure de la Commission Electorale Nationale Autonome (DECENA). Ce dernier a procédé devant l’assistance à la vérification des urnes avant de lancer le démarrage de vote.

A César, ce qui appartient à César

Environ 1300 sénégalais inscrits sur la liste des votants étaient appelés aux urnes. Et ils étaient presque tous au rendez-vous. Même malade et tenant difficilement sur ces deux pieds, l’un d’entre eux, une votante, a tenu à venir accomplir son devoir citoyen. Émouvant !

Mais il faut l’avouer, cette mobilisation n’aurait pas connu un tel succès sans l’implication et l’engagement personnels du Consul Honoraire du Sénégal au Bénin, Ibrahima Sow. Malgré ses maigres moyens, il s’est personnellement investi pour rendre le scrutin mémorable. On pouvait d’ailleurs lire sur son visage une once de satisfaction et apercevoir qu’il laissait s’échapper un sentiment de joie, qu’il lui aurait été d’ailleurs difficile de contenir, qui traduisaient sa fierté d’avoir accompli et d’avoir permis à ses concitoyens vivant au Bénin d’accomplir eux-aussi leur devoir républicain.

Zek Adjitchè ALAFAÏ

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page