Economie

Finance et économie verte : Le Bénin prêt pour le marché carbone

« Les pays du G20 ont lancé une grande initiative qu’ils ont appelé « Compact with Africa » qui vise à accompagner les Etats à faire des reformes en vue d’élargir le tissu du secteur privé et d’attirer les investissements. Le Bénin est le tout premier pays africain à bénéficier d’une telle initiative, le premier à être retenu ». C’est un extrait des propos du Directeur Général de African Guarantee Fund, Jules Ngankam qui viennent soutenir et confirmer la dynamique, l’élan pris par le Bénin pour s’adapter au marché carbone.

Une longueur d’avance. Il n’y a pas deux semaines de cela, les huissiers de justices africains réunis à Cotonou, lors de la sixième rencontre Afrique-Europe des huissiers de justice tenue à Cotonou du 23 au 25 juin 2022, reconnaissaient et saluaient les avancées opérées par le Bénin en matière de digitalisation et de numérisation de son administration. Le Pays a également pris le lead en matière de revendication des objets culturels et cultuels pillés par les occidentaux pendant la période coloniale. Le Bénin a pu récupérer 26 trésors royaux de la France et s’est positionné  comme le leader dans la sous-région et même en Afrique pour les questions relatives à la restitution des biens culturels.

Dans bien d’autres domaines, le pays a pris de l’avance. « Le Bénin est prêt pour le marché carbone », affirmait de tout go la Directrice de Cabinet du cadre de vie et du Développement Durable Jeanne Adanbiokou Akakpo ce mardi 05 juillet lors de la Green Finance conference qui se tient actuellement à Cotonou, alors co-animatrice du premier panel sur le rôle du gouvernement et des partenaires au développement dans l’adoption et la mise en œuvre de politique pour faciliter la transition vers le marché carbone en Afrique

Zek Adjitchè ALAFAÏ

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page