Economie

Formation en Chine: Les jeunes béninois sélectionnés briefés avant leur départ

Le Directeur Général de l’Agence de Promotion des Investissements et des Exportations (APIEx), Laurent Gangbes et toute son équipe ont échangé, en compagnie du conseiller économique de l’ambassade de la Chine près le Bénin, Zhang Bohui et du Chef de la mission commerciale du Bénin en Chine, Orou-yérima Euloge, avec les jeunes sélectionnés pour suivre un séminaire de formation dans « l’Empire Céleste ». C’était le mardi 30 août dernier au siège de l’APIEx. Il s’est agi de briefer ces jeunes non seulement sur ce à quoi ils pourraient s’attendre une fois en Chine mais également les intentions et ambitions de l’APIEx et du gouvernement béninois en les envoyant dans un pays jadis pauvre mais qui fascine aujourd’hui le monde par son fulgurant progrès.

Signe de la très bonne relation de coopération qu’entretiennent le Bénin et la Chine, Vingt (20) jeunes béninois sélectionnés, suite à un appel à candidature et une procédure rigoureuse d’audition, prendront part à un important séminaire de formation, du 13 août au 02 septembre 2019, dans l’empire du milieux sur le thème : « attirer les investisseurs étrangers : accueil des industries et transfert de technologie.

Avant leur départ, ils ont bénéficié d’une séance d’échanges avec le Directeur Général de l’Agence de Promotion des Importations et des Exportations (APIEx), Laurent Gangbes qui a fait déplacer pour la circonstance le Chef de la mission commerciale du Bénin en Chine, Orou-yérima Euloge et le conseiller économique de l’ambassade de la Chine près le Bénin, Zhang Bohui. A en croire le DG APIEx, ce dernier a particulièrement pesé de tout son poids pour que le Bénin décroche cette belle opportunité.

Conseils et attentes

« Nous voulons que les industrie et les entreprises chinoises s’installent massivement au Bénin » a-t-il confié à ces jeunes. « C’est pour cela que nous juger important de disposer d’un vivier de cadres sensibilisés à la culture industrielle, à la culture business de la Chine, des cadres capables de comprendre la problématique de l’environnement chinois des affaires et de l’implantation des industries dans notre pays », a-t-il poursuivi

Les jeunes béninois sélectionnés pour le séminaire en Chine

 Il a expliqué que l’initiative de la formation des jeunes béninois dans l’empire du milieu fait suite à la foire de recrutement de collaborateurs, organisé il y a quelques mois, au profit des entreprises chinoises déjà présentes au Bénin. « Nous n’avons pas pu recruter toutes les compétences désirées par les entreprises chinoises » a avoué Laurent Gangbes. C’est ce qui justifie la volonté de l’APIEx et du gouvernement à les faire former en Chine. Il les a encouragé et inciter à profiter de cette occasion unique et cette chance qui leur est offerte pour renforcer leurs capacités et devenir les « ambassadeurs » du Bénin auprès des opérateurs économiques chinois afin de les attirer à investir au Bénin.  

Le chef de la mission commerciale de l’ambassade de Chine au Bénin, Zhang Bohui a quant à lui mis l’accent sur le fait que c’est la première fois qu’un tel contingent de jeunes béninois sera en chine pour se faire former dans le but de renforcer la coopération économique et commerciale entre son pays et le Bénin. Il a expliqué que dans le cadre du renforcement des échanges entre la Chine et l’Afrique, des formations du genre sont organisé mais formation ci est organisé seulement au profit des béninois. Une chose qui montre combien la Chine tient à la très bonne relation de coopération qu’elle entretient avec le Bénin. Il a rassuré les jeunes et les autorités de l’APIEx que cette édition qui est la première sera suivie par d’autres éditions.  

Son homologue béninois Euloge Orou-Yérima qui vit en Chine depuis ses 5 ans a encouragé ces jeunes à vendre le Bénin comme la porte d’entrée à vendre la destination Bénin comme la porte d’entrée d’un grand marché africain.

Il faut noter pour finir que près de 1500 jeunes avaient déposé leurs dossiers pour pouvoir bénéficier de ce séminaire. Au finish, ils seront 20 qui fouleront le sol chinois. Les autres peuvent toujours espérer car Laurent Gangbes est à pied d’œuvre pour décrocher d’autres opportunités de ce genre avec ses partenaires.  

Zek Adjitchè ALAFAÏ

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Formation en Chine: Les jeunes béninois sélectionnés briefés avant leur départ

Le Directeur Général de l’Agence de Promotion des Investissements et des Exportations (APIEx), Laurent Gangbes et toute son équipe ont échangé, en compagnie du conseiller économique de l’ambassade de la Chine près le Bénin, Zhang Bohui et du Chef de la mission commerciale du Bénin en Chine, Orou-yérima Euloge, avec les jeunes sélectionnés pour suivre un séminaire de formation dans « l’Empire Céleste ». C’était le mardi 30 août dernier au siège de l’APIEx. Il s’est agi de briefer ces jeunes non seulement sur ce à quoi ils pourraient s’attendre une fois en Chine mais également les intentions et ambitions de l’APIEx et du gouvernement béninois en les envoyant dans un pays jadis pauvre mais qui fascine aujourd’hui le monde par son fulgurant progrès.

Signe de la très bonne relation de coopération qu’entretiennent le Bénin et la Chine, Vingt (20) jeunes béninois sélectionnés, suite à un appel à candidature et une procédure rigoureuse d’audition, prendront part à un important séminaire de formation, du 13 août au 02 septembre 2019, dans l’empire du milieux sur le thème : « attirer les investisseurs étrangers : accueil des industries et transfert de technologie.

Avant leur départ, ils ont bénéficié d’une séance d’échanges avec le Directeur Général de l’Agence de Promotion des Importations et des Exportations (APIEx), Laurent Gangbes qui a fait déplacer pour la circonstance le Chef de la mission commerciale du Bénin en Chine, Orou-yérima Euloge et le conseiller économique de l’ambassade de la Chine près le Bénin, Zhang Bohui. A en croire le DG APIEx, ce dernier a particulièrement pesé de tout son poids pour que le Bénin décroche cette belle opportunité.

Conseils et attentes

« Nous voulons que les industrie et les entreprises chinoises s’installent massivement au Bénin » a-t-il confié à ces jeunes. « C’est pour cela que nous juger important de disposer d’un vivier de cadres sensibilisés à la culture industrielle, à la culture business de la Chine, des cadres capables de comprendre la problématique de l’environnement chinois des affaires et de l’implantation des industries dans notre pays », a-t-il poursuivi

Les jeunes béninois sélectionnés pour le séminaire en Chine

 Il a expliqué que l’initiative de la formation des jeunes béninois dans l’empire du milieu fait suite à la foire de recrutement de collaborateurs, organisé il y a quelques mois, au profit des entreprises chinoises déjà présentes au Bénin. « Nous n’avons pas pu recruter toutes les compétences désirées par les entreprises chinoises » a avoué Laurent Gangbes. C’est ce qui justifie la volonté de l’APIEx et du gouvernement à les faire former en Chine. Il les a encouragé et inciter à profiter de cette occasion unique et cette chance qui leur est offerte pour renforcer leurs capacités et devenir les « ambassadeurs » du Bénin auprès des opérateurs économiques chinois afin de les attirer à investir au Bénin.  

Le chef de la mission commerciale de l’ambassade de Chine au Bénin, Zhang Bohui a quant à lui mis l’accent sur le fait que c’est la première fois qu’un tel contingent de jeunes béninois sera en chine pour se faire former dans le but de renforcer la coopération économique et commerciale entre son pays et le Bénin. Il a expliqué que dans le cadre du renforcement des échanges entre la Chine et l’Afrique, des formations du genre sont organisé mais formation ci est organisé seulement au profit des béninois. Une chose qui montre combien la Chine tient à la très bonne relation de coopération qu’elle entretient avec le Bénin. Il a rassuré les jeunes et les autorités de l’APIEx que cette édition qui est la première sera suivie par d’autres éditions.  

Son homologue béninois Euloge Orou-Yérima qui vit en Chine depuis ses 5 ans a encouragé ces jeunes à vendre le Bénin comme la porte d’entrée à vendre la destination Bénin comme la porte d’entrée d’un grand marché africain.

Il faut noter pour finir que près de 1500 jeunes avaient déposé leurs dossiers pour pouvoir bénéficier de ce séminaire. Au finish, ils seront 20 qui fouleront le sol chinois. Les autres peuvent toujours espérer car Laurent Gangbes est à pied d’œuvre pour décrocher d’autres opportunités de ce genre avec ses partenaires.  

Zek Adjitchè ALAFAÏ

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page