Culture

Vente aux enchères de l’ouvrage ‘’Autour d’un verre’’ : Le suspense jusqu’au bout

(Lire l’article pour connaitre le trio gagnant)

Lancé dans la matinée de ce samedi 21 mai 2022, la vente à l’américaine de l’ouvrage ‘’Autour d’un verre’’ de Atman Bouba a tenu en haleine toute l’assistance. Le suspens a été total. Du début jusqu’à la fin.

Démarré timidement, on aurait cru que la vente à l’américaine se plafonnerait à cinquante milles francs CFA. L’engouement ne semblait pas vraiment au rendez-vous. Chaque participant ressentait certainement en son for intérieur un arrière goût d’insatisfaction. Mais au bout d’un certain temps, les choses prennent une autre tournure : excitation subite des acteurs et participants à la vente à l’américaine. Le challenge s’instaure véritablement et on assiste à une envolée des prix. Le jeu devint intéressant, plaisant, à la limite jouissif, portant l’extase au paroxysme.

En un clin d’œil, le prix qui peinait à atteindre la barre des cinquante milles arrive à 200.000. La montée vertigineuse des enchères est l’œuvre d’environ cinq à sept acteurs. Peu s’en fallut pour que le livre soit adjugé à ce nouveau prix. Il était presque sur le point d’être cédé à la grand-mère de l’auteur quand le Slameur Satyre La rime plate relance les hostilités. Le prix remonte à vive allure. Excitation à nouveau, surexcitation même. Les participants ajustent et réajustent les règles du jeu pour rendre le « game » encore plus délirant. On joue sur le temps. Sur les nerfs aussi. Mais c’est la loi du plus disant qui règne finalement.

Le trio gagnant

Un trio composé du Manager du non moins célèbre média en ligne ‘’Banouto’’, Léonce Gamaï, de la journaliste de l’office de la radio et de la télévision nationale (ORTB), Hermione Ligan et d’une certaine Maïmouna Adamou ne tardera pas à se dégager. Le trio se consulte plusieurs fois pour enfin s’accorder à plafonner le prix à 410.000 FCFA.

Cette vente à l’américaine, seconde partie de la cérémonie officielle de lancement de l’ouvrage ‘’Autour d’un verre’’, a largement contribué à agrémenté celle-ci. Le public qui a effectué le déplacement s’en est délecté à cœur joie. Pari réussi pour Atman Bouba qui entre ainsi haut les mains dans le cercle très sélect des écrivains béninois.

Zek Adjitchè ALAFAÏ

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page