Culture

Livre Contre les Maux de la Cité 2021 : L’Association EH – Bénin renforce les capacités des candidats béninois

Les candidats retenus au terme de l’appel à textes, dans le cadre du projet “Le Livre Contre les Maux de la Cité”, ont bénéficié, du 29 au 31 juillet 2021 au centre Green Touch Bénin, d’un renforcement de capacités conformément au calendrier et au déroulement dudit projet.

L’Association Ecrivains Humanistes du Bénin, initiatrice du projet « le livre contre les maux de la cité » a organisé, au profit des candidats béninois retenus au terme de l’appel à textes, une séance de renforcement de capacités. Pour le Président de l’Association, Camille A. Sègnigbindé, il s’agit là d’une étape cruciale du projet dont l’objectif est d’aider les candidats retenus à acquérir de nouvelles connaissances tant en techniques d’écriture d’un texte de nouvelle que sur la thématique des violences faites aux filles et aux femmes ainsi que les instruments techniques de lutte contre le phénomène.

« Cette activité est prévue dans chaque pays cible du projet et les semaines à venir, les candidats des autres pays aussi bénéficieront de ce cadre d’échange nécessaire à leur transformation », a –t-il précisé. Durant trois jours donc, plusieurs communicateurs et encadreurs ont, tour à tour, entretenu les participants sur divers sujets et thématiques.

Les participants

L’étape du Bénin de ces assises a débuté par une communication sur les manifestations et instruments juridiques existant au Bénin sur les violences faites aux filles et aux femmes. Cette communication donnée par la consultante Helena Cakpo-Chichi Choubade a permis aux candidats de mieux cerner la thématique, objet de l’édition 2021 dudit programme.

A la suite de cette communication, les candidats ont échangé avec plusieurs encadreurs sur la généralité sur le genre littéraire “la nouvelle”, la construction des trames, des personnages, des intrigues, le choix des sujets, des styles d’écriture… Au nombre desdits encadreurs, figurent l’enseignant de la langue française et écrivain Hermann kouassi, l’écrivain et Grand Prix Littéraire du Bénin Roman 2020 Gilles Gbéto, l’écrivain nouvelliste et auteur du polar ” Les Tontinières ” Erroce Yanclo et l’éditeur-écrivain Rodrigues Atchaoué.

Au terme des trois jours, au-delà d’un sentiment de satisfaction, les candidats semblent plus aguerris pour affronter la compétition prévue dans le programme. « J’aime écrire et je viens d’apprendre beaucoup de choses à cet atelier. Je sors de l’atelier avec pleines d’idées qui m’aideront à améliorer mon texte pour la compétition », a déclaré Carolle Atingla, participante au dit atelier. Quant aux encadreurs, ils restent unanimes sur la  nécessité de pérenniser le programme “Le Livre Contre les maux de la cité ” devenu le seul programme régulier de détection des talents latents  littéraires au Bénin et en Afrique de l’Ouest.

Il est à rappeler que le projet, qui est à sa 6e édition cette année, est mis en œuvre avec les appuis techniques et financiers de plusieurs partenaires dont le Bureau de la Coopération Suisse au Bénin, Le Littéraire Togo, les Editions Encres Universelles, Les Editions Savanes du Continent…

La Rédaction

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page