Actu Inter

Apaisement des relations entre le Maroc et l’Espagne : Au détriment des migrants africains ?

S’il faut dénoncer l’immigration clandestine avec ses réseaux de passeurs et de trafic d’êtres humains, il faut aussi s’indigner du peu de cas que les autorités marocaines et espagnoles font du sort de migrants allant même jusqu’à les tasser comme du bétail.

C’est une vingtaine de ressortissants africains qui trouvé la mort à Nador à la frontière avec l’enclave espagnole Mélilla, située il faut le préciser sur le sol africain. Pas de compassion pour les victimes. Le premier ministre Pédro Sanchez dénonce tout simplement « une attaque contre l’intégrité territoriale » de l’Espagne.

Près de 2000 migrants auraient tenté de s’introduire sur le territoire espagnol en prenant d’assaut la clôture qui sépare les deux pays. Des heurts auraient alors éclaté avec les forces de sécurité. Si les médias ne parlent d’aucune victime parmi ces derniers, ils dénombrent néanmoins 23 morts du côté des migrants.

Si les autorités de la province de Nador parlent de bousculades et de chutes de la clôture de fer pour justifier les faits, on est bien tenté de se demander si l’apaisement observée actuellement entre le Maroc et l’Espagne ne se fait pas au détriment des migrants africains ?

Zek Adjitchè ALAFAÏ

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page