Actu InterPolitique

Plaidoyer du Président Lazarus Chakwera : Les retombées pour les PMA

Le Président de la République du Malawi, Dr. Lazarus McCarthy Chakwera est depuis le 16 Mars 2022 à New York où il prend part à la cinquième conférence des Nations Unies sur les Pays les Moins Avancés (PMA). Du haut de la tribune de l’institution mondiale, il a porté la voix des 46 pays membres de cette catégorie. Un plaidoyer qui donne déjà des fruits.

Rencontre avec Son Excellence Heidi Schroderus-Fox, Haut Représentante par intérim pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en développement, puis avec Antonio Guterres, Allocution à tribune des Nations Unies, c’est en lobbyiste pour la cause des Pays les Moins Avancées (PMA) que le Président Malawite, Dr. Lazarus Chakwera a effectué le déplacement à New York.

Avec Heidi Schroderus-Fox, il a discuté et reçu des approbations concernant l’engagement pris par le Malawi d’aligner son programme de développement sur le Programme d’action de Doha adopté jeudi lors du cinquième sommet des PMA et qui vise à mobiliser l’appui de la communauté internationale aux PMA pour éliminer la pauvreté, promouvoir la science, la technologie et l’innovation, faire face aux changements climatiques et se redresser g de COVID-19.

Dr Lazarus Chakwera et un haut responsable des Nations Unies

Le marathon s’est poursuivi avec la rencontre de trois fonctionnaires clés de l’ONU, à savoir : le Secrétaire général Antionio Guterres, le Président de l’Assemblée générale Son Excellence Abdullah Shahid et Son Excellence Achim Steiner de l’Administration du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Les trois dirigeants ont réitéré l’indéfectible soutien de l’ONU au Malawi pour  aider ce pays à adopter et à bénéficier de différentes solutions de développement innovantes. « Nous avons également délibéré sur les domaines prioritaires pour le Malawi lors de la 76e Assemblée générale tenue l’année dernière. Nous avons convenu de renforcer notre partenariat afin de trouver des moyens pratiques et innovants qui nous aideront à transformer l’économie du Malawi », a déclaré Dr Lazarus Chakwera.

Plaidoyer et retombées

A la tribune des Nations Unies, le Président Malawite à inviter les partenaires techniques et financiers à « s’intéresser tout à répondre aux besoins des PMA par des plans concrets, des investissements et des mesures ». « J’ai rappelé à la conférence que les sociétés et les économies pauvres ont été confrontées à plus de ravages à cause du changement climatique, du Covid-19 et des incertitudes économiques », a-t-il affirmé. « En tant que PMA, nous avons également fait pression pour l’allégement et la restructuration de la dette comme un moyen d’accorder un amortissement adéquat à nos économies et de nous aider à nous relever de manière significative » a-t-il conclut.

Dr. Lazarus Chakwera, Président du club des Pays les Moins Avancés (PMA) à la tribune des Nations Unies

Il faut noter que le Programme d’action de Doha, adopté pour la période 2022-2031, cherche à tracer une voie de redressement pour les PMA et à faciliter la croissance économique conformément à l’agenda 2030 de l’ONU. Le PDDO soutiendra donc les mesures visant à éradiquer la pauvreté, à mettre fin à la faim et à la malnutrition, à rendre l’accès à Internet universel, à diversifier nos économies et à augmenter nos exportations et nos échanges. Il établira également une référence pour l’aide publique au développement.

Zek Adjitchè ALAFAÏ

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page